L’Idéogrammaticité de Stèles et la plasticité de Cent Phrases pour éventails

Yin Yongda (Université de Pau)

L’Idéogrammaticité de Stèles et la plasticité de Cent Phrases pour éventails

L’idéogramme chinois est pourvu de deux propriétés principales. La première, qui consiste principalement en la structuralité, le dynamisme et la rationalité internes de l’idéogramme, est nommée «idéogrammaticité»; la seconde, réunissant l’effet palpable ou visuel de la structure idéogrammatique et le mouvement que celle-ci implique, est nommée «plasticité». Cet article traite de la manifestation des deux propriétés graphiques dans Stèles de Victor Segalen et dans Cent Phrases pour éventails de Paul Claudel. Dans Stèles est concentrée la première propriété, tandis que dans Cent Phrases pour éventails est concentrée la seconde.
Mots-clés : idéogrammaticité; plasticité; gestualité; Claudel, Paul; Segalen, Victor