La maladie amoureuse dans les images et les textes

Laura Borràs Castanyer (Universitat Oberta de Catalunya)

La maladie amoureuse dans les images et les textes

Figure sur laquelle se croisent les savoirs de plusieurs disciplines (médecine, théologie, droit), celle du fou représente un motif fréquent dans les poèmes chevaleresques, où elle se pose toujours comme symbole de l'éloignement de la civilisation et de tout contact humain. La folie en littérature se présente toujours de façon facilement reconnaissable à travers des comportements spécifiques (refus des vêtements, perte du langage, fuite vers le forêt ou le désert, etc.) dont nombreux caractérisent l'Orlando de l'Arioste. La folie de celui-ci peut être classée parmi celles causées par la perte de la dame aimée, «raison» de vivre du chevalier. La folie du chevalier est en fait souvent connectée au motif de l'amour, comme dans les troubadours: parfois c'est la force même de l'amour qui rend fous, mais parfois c'est la chevalier qui choisit ouvertement de se soumettre à la folie, de se feindre fou, pour s'approcher de l'objet de son amour: c'est le cas du Tristan de la Folie Tristan.
Mots-clés : folie, Arioste, Roland, chevalerie