De l’Idéographie et de ses enjeux en poésie

Jean-Gérard Lapacherie (Université de Pau)

De l’Idéographie et de ses enjeux en poésie

L’idéographie naît dans l’écriture, mais elle déborde largement de ce cadre. Elle se rapporte aux textes: ceux-ci, une fois qu’ils sont imprimés, ne se présentent pas comme homogènes pour ce qui est des signes et de la mise en pages. Ils peuvent être faits de signes d’écritures diverses. L’idéographie a pour enjeu les pouvoirs qu’est censée avoir la poésie: les mots écrits suivant les règles idéographiques peuvent-ils avoir prise sur les choses du monde et pas seulement les représenter? Ces enjeux apparaissent dans les critiques passionnées que l’idéographie a suscitées en linguistique, de sorte que, si l’on tient à en faire une analyse cohérente, il faut la penser hors de l’emprise des linguistes modernes, et se fonder sur les pensées linguistiques anciennes, celles des XVIIIe et XIXe siècles, sur les travaux des imprimeurs et des typographes du XIXe siècle, ainsi que sur la crise du langage poétique qui éclate à la fin du XIXe siècle et à laquelle l’idéographie apporte une réponse.
Mots-clés : idéographie, typographie, histoire de l’écriture; linguistique.