L'âme de la cave au grenier. Les topologies de l'âme et l'origine de l'inconscient

Paul Mengal (Université de Paris XII)

L'âme de la cave au grenier. Les topologies de l'âme et l'origine de l'inconscient

En partant par un excursus de la discipline de la psychologia, de son dualisme à la fin du XVIe siècle et sous la forme qui lui conférera Descartes dans la première moitié du XVIIe siècle, l'analyse spatiale se l'âme s'impose. L'âme inétendue qui pense, l'organisation spatiale du psychisme humain, présuppose aussi une analyse images spatiales de l'esprit humain, parmi lesquelles, celle de la maison occupe une place prépondérante et fait assez facilement écho aux représentations hiérarchiques de l'âme. À travers cette analyse on arrivera à prouver que les conceptions rationalistes et surtout dualistes, comme le cartésianisme, ne sont guère enclines à parler de l'âme dans les termes d'une topologie. Ce seraient plutôt les conceptions anti-mécanistes, proches de la mystique, et plus tard du romantisme, qui emploieraient des images spatiales.
Mots-clés : âme, espace, psychisme, dualisme, topologie