Norms, Difference, and the Translator: Or, How to Reproduce Double Difference

Massimiliano Morini (Università degli Studi di Udine, Italia)

Norms, Difference, and the Translator: Or, How to Reproduce Double Difference

Malgré l’ancienne et riche tradition littéraire de l’Ecosse, les auteurs écossais ont été ignorés où présentés comme britanniques, tant en Grande Bretagne comme à l’étranger. En Italie on a une connaissance des littératures de l’Australie, de l’Irlande où de l’Inde, mais les écrivains écossais sont rarement reconnus en tant que tels. Cela est dû aussi à la difficulté de rendre la différence entre l’anglais et le Scots souvent employé par les auteurs écossais: les traducteurs italiens, soit volontairement, soit pour éviter la censure des éditeurs et des critiques, rendent habituellement le Scots (quand ils le font) avec une version de l’italien non-standard et dans un registre bas. Cet article propose une stratégie plus inventive – exemplifiée par la traduction de Sunset Song de Lewis Grassic Gibbon faite par l’auteur – et observe aussi les réactions que l’emploi de cette stratégie a produit dans le système italien.
Mots-clés : traduction, normes, langue anglaise, langue écossaise, Lewis Grassic Gibbon