Reading within the Lines: Henri Michaux and the Chinese Art of Writing

Cordell D. K. Yee (St. John’s College)

Reading within the Lines: Henri Michaux and the Chinese Art of Writing

Depuis le début du XXe siècle la théorie linguistique a été marquée par une scission en réponse à l’écriture chinoise. En linguistique, l’écriture a souvent été considérée comme parasitique du discours, dans son effort de représenter la parole. En poétique, la réponse a été un peu différente. Ezra Pound, par exemple, a trouvé une méthode structurale pour la construction du sens dans la composition des caractères chinois. Des caractéristiques similaires ont attiré l’attention d’Henri Michaux au début de sa carrière, mais successivement les caractères chinois ont acquis une importance extralinguistique. Le lieu du sens pour Michaux passe du signe à la ligne. L’écriture chinoise a aidé Michaux à retrouver ce qui avait été perdu dans l’écriture européenne, à cause de la modernisation de la production textuelle. Le résultat est la nécessité d’une révision de l’herméneutique pratique. L’interprétation d’un texte n’est plus une question de lecture entre les lignes, mais dans les lignes.
Mots-clés : Michaux, Henri; idéogramme; écriture; poétique; médias artistiques