BILD-DING-GEDICHTE: Mörike – C. F. Meyer – Nietzsche – Rilke – Morgenstern

Peter André Bloch (Université de Haute-Alsace)

BILD-DING-GEDICHTE: Mörike – C. F. Meyer – Nietzsche – Rilke – Morgenstern

Cette étude essaie d’évoquer les problèmes et les possibilités qui se présentent chez quelques écrivains lyriques de langue allemande, compte tenu des traditions européennes et des différentes conceptions poétiques présentes au XXe siècle. À partir de la fin du XIXe siècle, Mörike et Meyer avaient déjà pratiqué l’art de la méditation poétique: ils ont décrit les énergies de la création artistique pour faire émerger les relations polyvalentes entre parole, forme et signification. Dans certaines des ses poésies, Nietzsche a essayé d’évoquer la tension entre le perspectivisme du monde extérieur et la plénitude virtuelle du moment exquis de la création artistique; tout comme Rilke, qui a tenté de représenter la complexité grandiose et troublante de sa vision du monde réel devant ses souvenirs, sa réflexion esthétique et la force objectivante de son imagination. Morgenstern a parodié de son côté les apparences illusoires du monde concret en jouant, avec humour, sur le sens premier et figuré des mots, sur l’ambiguïté de toute définition apparemment plausible.
Mots-clés : poésie lyrique allemande; représentation; subjectivité; forme